Rechercher
  • quoc hoa doan

Rencontre

Oanh a fait médecine dans sa jeunesse à Thanh Hoa' dans le nord du Vietnam.


N'ayant pas réussi, elle est partie dans le sud rejoindre sa famille pour travailler.

Un apprentissage de couture plus tard elle est embauchée pour quelques années dans un atelier avant de rejoindre une équipe de la Croix Rouge à Can Tho.  "J'ai passé quelques nuits auprès des tout-petits, et tout d'un coup j'ai compris qu'il fallait que je m'occupe de ces enfants. Mais comment? " raconte-t-elle quand je lui demande les raisons de son engagement.

Elle est entrée à Thiên An en 2010 puis m'a contacté début 2012 pour demander de l'aide pour la dizaine d'enfants ressortis de Thiên An pour restriction de budget.

Aujourd'hui elle gère une cantine d'usine près de Can Tho mais se retrouve avec une liste de 30 enfants de 6 à 18 ans en difficulté à l'extérieur (dont 8 anciens de Thiên An).

Logés à gauche ou à droite, chez les grands parents ou les cousins, inscrits ou non à l'école, souvent sans argent pour les fournitures ou les vêtements, ces enfants sont aidés par des fonds que Oanh récolte de ses connaissances à l'étranger et des amis entrepreneurs autour de Can Tho. Elle essaie de contacter la famille des enfants (du moins, ce qui reste de leur famille), de faire des démarches pour demander un soutien des organismes sociaux de la commune. Elle va rencontrer chaque enfant quand cela est possible, pour garder un lien.

Les frais scolaires (inscription, fournitures, vêtements) sont estimés à 4 millions de VND (140) par enfant et par an. Cette année, elle a pu trouver la moitié des 120 millions nécessaires pour les trente enfants.

L'année prochaine elle espère mieux faire.

Demain, nous irons rendre visite à Thu 14 ans, Hiên et Vy 12 ans, des anciens de Thiên An dans Can Tho.

1 vue

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

  • Facebook
  • Instagram

Copyright © 2019 Association Les Lampions Tous droits réservés.