Rechercher
  • quoc hoa doan

En direct de Long My

Visite de Long My aujourd'hui.

Directeur Lâm toujours là, pour 2 ans encore peut être.

Cela fait 13 ans que nous le connaissons.

Le nouvel immeuble obstétrico pédiatrique de 4 étages en est au stade de piliers et fondations depuis plusieurs mois : le chantier est bloqué faute de crédit promis par l'état. Espérons que les fonds seront versés rapidement car la situation devient alarmante.

La maternité actuelle est délabrée, les plafonds sont infiltrés par l'eau de pluie, les lits s'accumulent dans les couloirs du rez-de-chaussée et devant la néonatalogie. L'année du dragon est propice pour les accouchements, un garçon dragon serait un bonheur immense pour la famille, et les femmes arrivent de tous les districts autour de Long My pour accoucher. La réputation d'une prise en charge néonatale de bonne qualité dans toute la province de Hâu Giang fait que la maternité dépasse désormais les 3000 accouchements par an ; ce qui excède largement les moyens humains et matériels de l'hôpital de Long My.

Le matériel déposé par Jean Bernard et Annie trouve sa place en néonatalogie ; mais il manque un plateau réchauffeur sur un appareil, et des tuyaux de connexion aux lunettes respiratoires. J'ai suggéré au directeur d'essayer de les trouver sur Ho Chi Minh si possible.

Un ou deux des appareils pourra servir également aux urgences adultes de l'hôpital. Pour David, Bernard et Jean Bernard, Il faudrait leur amener les connecteurs et lunettes adulte en octobre.

En ce qui concerne l'éosine, la pharmacienne a dit qu'il lui manque la recette de reconstitution et la durée de stabilité du produit final.

Enfin le Directeur m'a demandé d'examiner une jeune fille de 13 ans porteuse d'un syndrome polymalformatif ostéo articulaire. Elle a bénéficié d'une chirurgie de verticalisation l'année dernière, intervention dont j'ai du mal à comprendre la justification ; elle se verticalise plus ou moins mais est en train d'aggraver sa scoliose, et le coude et l'épaule gauches sont ankylosés et non fonctionnels. Les chaussures orthopédiques sont trouées et les parents n'ont pas de moyens d'en acheter d'autres (100 euros environ) d'autant plus que les parents sont endettés depuis l'intervention car la prise en charge financière promise par les ONG n'a été attribuée qu'à moitié.


A bientôt

1 vue

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

  • Facebook
  • Instagram

Copyright © 2019 Association Les Lampions Tous droits réservés.