Rechercher
  • quoc hoa doan

Covid au Vietnam - Mme Duyên raconte

"Nous sommes confinés depuis 2 mois, les décès se comptent en centaines par jour à Hô-Chi-Minh-Ville et Binh Duong, Hanoi... Les marchés sont interdits et le ravitaillement est impossible, les denrées sont gaspillées. Heureusement, des collectifs d'aide se sont organisés pour des distributions ponctuelles gratuites de légumes et fruits récoltés avec l'aide des bénévoles, aux différentes entrées des grandes villes" raconte Mme Duyên.


Une rue de Vung Tau, à gauche, avant Covid, à droite, le 18 Juillet 2021 (source: The Star).


Elle nettoie tous les jours son four sur chariot en attendant de pouvoir retourner vendre ses canards laqués au marché. L'association l'a aidée à investir dans ce four début 2020. Heureusement, sa famille avec les 3 enfants peut survivre avec les cultures de son terrain agricole dans la campagne près de Vinh Long. Ce n'est pas le cas de beaucoup de familles des villes, sans travail possible, et sans le soutien du "quoi qu'il en coûte" . Ils attendent chaque semaine impatiemment le réseau de solidarité inter citoyen pour la distribution des denrées de base.


Les étudiants sans cours ou les jeunes diplômés sans travail s'organisent activement pour prêter mains fortes. Nhi', Hoàng, Hân... et les autres étudiants qui ont reçu l'aide financière des Lampions pour continuer ou finir leurs études sont dans la même situation. Leur contribution aux réseaux de solidarité locale nous réchauffe le cœur. Et pourtant ils ont dépassé les délais prévus pour rembourser l'association afin qu'elle puisse aider d'autres familles. Avec le bureau, nous avons convenu de la décision de remplacer leur remboursement par leur participation aux programmes de solidarité ou de soutien sur place dans l'année à venir : pour les enfants de l'orphelinat (cours de soutien, activités d'éveil ou ludiques...) ou aide aux victimes Covid en difficulté organisée par les bénévoles du pays (distribution, accompagnement pour les soins...).

La pandémie n'épargne personne, tôt ou tard, ici ou là bas. Chaque pays s'organise comme il peut et avec ses moyens. La vaccination commence doucement à se généraliser au Vietnam et donne une lueur d'espoir à sa population. Nous pensons que, compte tenu des circonstances exceptionnelles de l'épidémie locale, et coupés de nos missions sur place depuis deux ans, ceci donne encore plus de sens à notre soutien initial à ses étudiants vietnamiens. Nous les remercions pour ce qu'ils peuvent faire pour leurs compatriotes.

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Nhi